Programme

Société vélocipédique

L’objectif est d’arriver, au bout de 20 ans, à une société vélocipédique, c’est-à-dire à une société où le vélo représente environ 90% des déplacements. Pour ce faire, une transition cyclopédique sera mise en place avec un programme massif d’investissements en matière de transports, d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

Réforme cyclable

Création d’un super-ministère de la cyclabilité chargé d’évaluer l’ensemble des politiques publiques à l’aune de leur cyclabilité. Création d’un ministère de la relocalisation, chargé de réaménager le territoire et d’un ministère de la transition énergétique, chargé de mettre en oeuvre la suppression du nucléaire et des énergies fossiles. Transformation du ministère de l’économie en ministère de la gestion bienveillante et économe, du ministère de la santé en ministère de la santé sociale et de l’apaisement suite à la suppression de « l’auto-destruction », du ministère du développement durable en ministère de la décroissance, de la diminution des biens et de l’augmentation des liens, du ministère de l’agriculture en ministère de l’agriculture biologique, du secrétariat des transports en secrétariat des liaisons douces et du ministère de la défense en ministère de la sécurité civile. L’armée est remplacée par une infanterie cycliste de défense.

Candidat-vélo

Pour lutter contre la personnalisation de la vie politique et la personnification des élections, notre candidat est un vélo. C’est le vélo qui se présente aux élections et qui sollicite les suffrages des citoyens. L’équipe de campagne du candidat-vélo est chargée de mettre en œuvre la politique vélo, de manière démocratique, à la majorité simple.

Cyclo-gestion

La mise en place d’une société cyclable se fera de manière démocratique par et pour les citoyens. C’est pourquoi, des comités locaux vélo seront mis en place chargés de favoriser la transition cyclopédique quelle que soit l’échelle du territoire. L’autogestion sera privilégiée. Des défilés à vélo pourront être organisés partout une fois par mois en souvenir de la période pré-vélo et pour maintenir la cohésion pro-vélo nécessaire à la mise en place de nos objectifs.

Re-cyclage

Face à l’épuisement des matières premières et devant le gaspillage généralisé de nos sociétés de surconsommation, un vaste programme de recyclage des objets de consommation sera mis en place afin d’utiliser au mieux des matériaux toujours plus rares et chers. Pour commencer, le retrait progressif de la circulation d’une trentaine de millions de voitures particulières permettra de dégager plusieurs centaines de milliards de tonnes de matériaux permettant d’envisager la reconstruction de notre économie dans une perspective cyclopédique.

Cyclo-tourisme

La mise en place d’une société cyclable à l’échelle de la France permettra de développer une économie touristique importante, des visiteurs du monde entier voudront venir en France à la fois pour visiter cette spécificité mondiale et pour profiter des bienfaits liés à cette cyclabilité généralisée (pas d’accidents, de pollution, de bruit, etc.). Ce vélo-tourisme sera encouragé afin de montrer l’exemple, mais strictement contrôlé: seuls les vélo-touristes à pied, à vélo ou en train seront autorisés. Il sera interdit de pénétrer sur le territoire en voiture ou en avion.

Economie du vélo

L’ensemble des subventions actuelles aux entreprises sera progressivement retiré pour être ré-affecté au développement d’une économie du vélo: production et recyclage locaux des vélos, subventions à l’usage du vélo, développement d’entreprises de livraison à vélo, aménagements cyclables, etc. La publicité automobile sera interdite et l’argent économisé par cette interdiction sera prélevé sous forme de taxes auprès des constructeurs de voitures pour financer le développement de la cyclabilité du territoire.

Vélotoroutes et vélotrains

Afin de mettre en place rapidement un changement radical de la politique de transport, l’ensemble des aéroports français sera supprimé et les surfaces ainsi dégagées permettront de stocker provisoirement, avant recyclage, les millions de voitures particulières retirées de la circulation. Les autoroutes seront quant à elles reconverties en vélotoroutes interdites aux voitures. Également, on mettra en place sur les axes lourds de transport en interurbain et en périurbain des vélotrains chargés d’assurer un transport massif des personnes dans une perspective de transition vers une relocalisation de l’habitat et des activités.

Tags: , , , , , ,

Merci de laisser un commentaire

  1. Yves Domenach Says:

    Enfin un programme qui montre la bonne voie….

    Mais pourquoi pas réviser votre language concernant la « décroissance »…
    ce terme est négatif, et n’est porteur de rien, il fait fuir ceux qui positivent !
    De surcroît ce n’est pas tant la croissance qui est en cause que son modèle consumériste & matérialiste ; il faut continuer à se développer par de la « croissance humaine », amélioration de l’éducation (école obligatoire jusqu’à 18 ans), de l’agriculture biologique, de la santé, etc…et surtout nous faire rêver avec de beaux vélos partout !

  2. Le Parti Du Vélo » Blog Archive » Le Parti du Vélo propose le Permis gratuit Says:

    [...] Programme [...]

  3. Xavier Nicollet Says:

    Ca c’est de la réforme !

    Continuez les gars !

  4. Voici Jean Fourche, candidat de la pédale douce | Même pas mal ! Says:

    [...] 20 ans, une société vélocipédique où le vélo représente environ 90% des déplacements. Un programme qui roule donc [...]

  5. 33fred Says:

    Quelques objectifs intermédiaires : 25% en ville dès 2017, 50% en 2020.
    Une croissance qui continuera grâce au redéploiement des dépenses inutiles en direction des routes.
    Des vélos électriques pour les personnes à mobilité réduite, des taxi-vélos.
    L’interdiction totale des voitures en ville.
    Le prêt gratuit de vélos de transport (bi ou tri porteurs) pour les courses, les livraisons.

    Vive la vill’o

Laisser un commentaire